Quelle est cette sonnerie terrible de Dieu dans mes oreilles ? Les Acouphènes !

Quelle est cette sonnerie terrible de Dieu dans mes oreilles?
Acouphènes


C’est quoi un acouphène ?

L’acouphène est souvent appelé bourdonnement dans les oreilles, il peut également ressembler à des sonneries, des bourdonnements, des sifflements, des gazouillis, des ronflements ou d’autres sons.

Ce bruit dans l’oreille provient de l’intérieur de votre corps plutôt que d’une source extérieure. Bien que vous soyez le seul à pouvoir entendre ce bruit, il n’est pas le résultat de votre imagination. Dans la plupart des cas, il apparaît progressivement et peut provoquer une dépression ou de l’anxiété.

Les causes les plus courantes de l’acouphène sont la perte auditive, une infection de l’oreille, des médicaments, des maladies, des tumeurs cérébrales, un stress émotionnel, et bien d’autres.

Les acouphènes sont associés à une perte auditive , mais ils ne provoquent pas de surdité. Dans certains cas, les patients ne rencontrent pas de problèmes auditifs, mais dans d’autres cas l’audition baisse.

Même si il n’y a pas de remède miracle à ce trouble, la technologie peut aujourd’hui beaucoup aider les patients pour vivre plus facilement avec leur acouphène.

Près de 15% du grand public soit plus de 10,5 millions de français souffrent d’une forme d’acouphène. Il peut s’agir à la fois d’acouphène aiguë (temporaire) ou d’acouphène chronique (continue). Certaines personnes peuvent entendre des sons comme la musique ou le chant, et d’autres entendent des bruits qui battent au rythme de leur pouls ( acouphènes pulsatiles )

Histoire des acouphènes.

Même si beaucoup pensent que les acouphènes ne sont qu’une autre maladie de la civilisation moderne, le trouble affecte les gens depuis l’Antiquité. Des descriptions d’acouphènes étaient déjà trouvées sur des tablettes d’argile babyloniennes, et le trouble était également connu chez les Sumériens et dans l’Égypte ancienne. Cependant, il n’y avait ni explications ni remèdes pour les oreilles «chantantes» ou «parlantes» de cette époque.

Un lien entre la perte auditive et les acouphènes s’est transformé pour la première fois dans l‘Inde historique au sein de la technologie ayurvédique. À peu près au même moment en Chine, les acouphènes ont changé en prenant en considération un effet de l’interaction perturbée du Yin et du Yang. Dans l’Antiquité gréco-romaine, les personnes frappées par ces défauts ont attribué la faculté d’entendre des sons divins, «air cosmique», en accord avec Platon et Pythagore, et ont donc été admirablement considérés. L’acouphène est devenu le meilleur ami d’ Hippocrate, le médecin le plus célèbre de son temps (460 à 377 avant JC), qui a fourni une approche plus différenciée avec une catégorie de symptômes.

Comme il y a autant d’acouphéniques que d’acouphènes, nous ne pouvons pas vous présenter la totalité des types d’acouphènes existants, subjectifs et objectifs, nous présentons ici les plus courantes, et pour la plupart d’entre vous, vos acouphènes entrent dans l’une des catégories suivantes:

  • Acouphènes subjectifs

C’est le plus courant et entendu par la personne qui en fait l’expérience et peut être temporaire ou chronique. Elle peut avoir de nombreuses causes possibles, mais elle résulte le plus souvent d’une perte auditive. Lorsque l’acouphène est causé par des troubles de l’oreille interne ou du nerf auditif, il est appelé otique et lorsqu’il n’y a pas de lien entre le trouble de l’oreille interne ou du nerf auditif, l’acouphène est appelé nonotique.

  • Acouphènes objectifs

C’est l’un des types d’acouphènes les plus rares. Elle peut être détectée par l’autre personne et être causée par des contractions musculaires involontaires ou des déformations vasculaires. Les émissions otoacoustiques spontanées (SOAE) et les acouphènes ont des acouphènes liés à SOAE et 4% des cas ont été causés par des SOAE.

  • Acouphènes neurologiques

Habituellement causée par un trouble, comme la maladie de Ménière . 23% avaient des problèmes neurologiques affectant principalement les fonctions auditives du cerveau.

  • Acouphènes somatiques

Cet acouphène est lié au mouvement physique et au toucher. Habituellement, il est attribué à des problèmes dentaires tels que la tension des dents de sagesse dans la mâchoire.

Les acouphènes impliquent un bourdonnement dans l’oreille ou la plénitude de la tête, ce type de sensation quand aucun son extérieur n’est présent.
Bien que le son entendu soit la plus part du temps aigus, comme des rugissements, des cliquetis ou des sifflements, le bruit peut être intermittent ou continu. Mais certains ressentent plutôt un bruit sourd au même rythme que leur rythme cardiaque.

L’intensité du son a des variations qu’ils montent ou descendent de façon irrégulière. Il est plus visible la nuit ou pendant les périodes de calme. Les acouphènes peuvent être présents tout le temps ou disparaître par intermittence. Dans de nombreux cas, une forte sonnerie dans l’oreille affecte les travaux ou les activités quotidiennes.

Les acouphènes subjectifs sont plus courants dans lesquels aucun son n’est détectable par d’autres. Il y a beaucoup de gens qui souffrent de n’importe quel type d’acouphène. Il est important de trouver la cause réelle de la sonnerie dans l’oreille.

  • La presbyacousie

Avec l’âge, l’audition diminue. Cette forme de perte auditive est  bilatérale (dans les deux oreilles) et se manifeste par la perte sensorielle des sons à haute fréquence ( les aigus ). La perte auditive due au vieillissement naturel est appelée presbyacousie et peut entraîner des acouphènes.

  • Infection de l’oreille ou des sinus

Vous pourriez remarquer des acouphènes lorsque vous avez eu un rhume. Cela pourrait être dû à une infection de l’oreille ou des sinus qui affecte votre audition et augmente la pression dans vos sinus . Si c’est la cause, cela ne devrait pas durer longtemps. Si cela ne s’améliore pas après environ une semaine, consultez votre médecin.

  • Exposition aux bruits

Un bruit fort peut endommager le système auditif et entraîner une perte auditive et parfois des acouphènes. Donc, être exposé à un bruit fort sur une base régulière cause fréquemment des acouphènes. La perte auditive induite par le bruit entraîne généralement une perte d’audition autour de la fréquence du traumatisme sonore déclencheur.

  • Les médicaments

Certains médicaments sont ototoxiques même à petite dose. Cela comprend l’aspirine, les diurétiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les médicaments à base de quinine et certains antibiotiques, antidépresseurs et médicaments contre le cancer. Donc, avant de prendre tout médicament, consultez votre médecin.

  • La malbouffe

Boire de l’alcool, fumer des cigarettes ou du canabis, manger certains aliments et consommer des boissons contenant de la caféine peut jouer un rôle dans les acouphènes.

  • Les maladies chroniques

Certaines maladies chroniques comme l’anémie, les allergies, l’hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires, les problèmes circulatoires, le diabète et une glande thyroïde sous-active peuvent entraîner des acouphènes.

Tout d’abord, votre médecin vous donnera un bilan complet pour déterminer les causes. N’oubliez pas d’informer votre médecin de tous les médicaments que vous prenez, car cela peut être un effet secondaire de certains médicaments.
Il existe de nombreux traitements contre les acouphènes qui permettent de vivre plus facilement avec des acouphènes.

  • Médicaments contre les acouphènes

La médecine peut fournir de nombreux médicaments pour le traitement de la gêne causée par les acouphènes. Le traitement avec de faibles doses de médicaments anti-anxiété – tels que le Valium ou les antidépresseurs ou Elavil aident mais ont de nombreux effets secondaires indésirables. Certaines petites études ont montré qu’une hormone appelée misoprostol peut être utile dans certains cas. Il a été démontré que la lidocaïne, le médicament utilisé pour traiter les rythmes cardiaques anormaux, soulage les acouphènes chez certaines personnes.

Mais à ce jour il n’existe aucun remède miracle, et donc d’autres alternatives thérapeutiques sont apparues

  • L’appareillage auditif

Quand l’acouphène accompagne une perte auditivemême faible, l’appareillage auditif permet de faire diminuer considérablement la gêne occasionnée par l’acouphène pour 70% des patients appareillés après seulement deux mois d’utilisation des appareils auditifs.

  • Le masqueur d’acouphènes

Chassons le mal par le mal, a été une stratégie désastreuse, car l’acouphène est très malin.
Au début des années 2000 avec l’apparition des aides auditives numériques, sont apparus des générateurs de bruit blanc, rose, large bande ou en bande étroite.
Le principe était de faire entendre un son qui littéralement masque l’acouphène au point de ne plus l’entendre. Malheureusement, après une brève accalmie, l’acouphène revenait de plus en plus fort.
Cette méthode a donc été abandonnée.

  • La Thérapie de rééducation des acouphènes (TRT)La thérapie de recyclage des acouphènes est un processus de thérapie qui aide les personnes souffrant d’acouphènes.  Cette thérapie repose sur la mise en œuvre pratique du modèle neurophysiologique des acouphènes. La TRT semble être le traitement le plus efficace à ce jour.
    Les deux principales composantes de ces programmes sont le conseil pédagogique et la thérapie sonore.
    La thérapie cognitivo-comportementale, axée sur la réaction contre les acouphènes, fait partie des traitements les mieux établis et les plus efficaces contre les acouphènes. Il joue un rôle important dans l’évaluation et la gestion des acouphènes. La première étape consiste à consulter un audiologiste pour une évaluation. Dans cette évaluation, l’audiologiste fournira un test auditif pour détecter la présence de toute perte auditive associée aux acouphènes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *